Brassage gastronomique et littéraire

Une fois encore, et comme toujours, ce post ne vient qu’après un bail du précédent, tout simplement parce que… rien. Il n’y a aucune raison pour laquelle je post rarement, peut-être est-ce la motivation ou le manque de feedback, qui sait ? Nouveauté pour moi, un petit essai d’écriture que je viens d’écrire pour une amie polonaise. Le thème: la bouffe. La langue : l’anglais. Une première pour moi, sachant que le premier et dernier écrit que j’avais rédigé en anglais parlait d’un végétarien qui clamait ne pas être un alien parce qu’il n’était pas comme eux. Assez bizarre de trouver des rimes pour former un texte cohérent à 11 ans, mais bon, on évolue et notre bagage linguistique avec. Je vous présente fièrement mon premier texte pseudo « réussie » pour ne pas dire l’amener à la perfection, peut-être que j’y arriverais un jour !

Généralement, je préfère laisser mes écrits sans nom, mais j’ai choisi un titre pour celui-là : For The Love of Cooking. Si jamais vous voulez le baptiser vous-mêmes, faites-vous plaisir.

So this is my first endeavour
In the poetical lands of savours and flavour
When rhyming about food becomes a delight to enjoy
Constructing sentences and a rythm to employ

What would be better than experiencing the tastes
Of applepie, juices, strawberries or toothpastes
Mint-flavoured tea to the bruised beans of coffee
Mixed into hot water and a set of sweet toffee ?

Combining flavours isn’t only methods or gestures
It’s the art of creativity, the mixture of textures
It goes with a rythmic flow in a waltz of smells
The odour of the cooking cake in the oven that swells

Food has different emplacements, depending on yourself
It may be in the kitchen or it may be on your bookshelf
It may be in a plate shining hot and smelling exquisite
It may be in a restaurant where you come eat and visit

It may also be in your mind, in your hands, in your heart
It may be the reason why you hadn’t fell apart
It may be a life saviour, a lost faith you had to redeem
But it’s an awesome way to enhance your self-esteem

Everybody is a chef, but in his very own way
One cooks once a month, and once cooks thrice a day
But one puts all his love in his one single plate
While the other hurries a meal because he’s late

At last, this tasty poem is getting to its end
Before doing a milkshake, be sure to mix and blend
Cooking could be something, but if it’s not for you
Get to something else, and do what you love to do.

Publicités

Mon présent et son passé

Cela faisait longtemps que je n’avais traité directement un sujet d’amour dans mes écrits, par impuissance d’une part (l’inspiration chavire au gré de la chamade du cœur), mais aussi par désintéressement. En effet, à force de rire sarcastiquement de mes propres écrits d’amour, j’ai acquis un certain dégoût envers ce type d’écriture-là, et je me suis dis : « Pourquoi ne pas encore tenter ma chance? ». Vous allez remarquer à la seconde où vous allez débuter la première ligne qu’il ne s’agit d’amour que très superficiellement, il faudra y faire avec, le dégoût à l’égard de ces émotions demeure toujours présent, et il lui faudra du temps pour peu à peu se dissiper.
A cette occasion, pour vous montrer le changement qui a opéré dans ma production concernant cette ébauche de mes sentiments, j’ai retrouvé un petit poème traitant ce sujet, datant de 2012, une année battant son plein de ce genre de poésie lyrique. A ce propos, je vous laisse libre recours à vos avis concernant ces écrits respectivement ancien et présent. Lire la suite

Raté, mais pas trop !

Voici notre première aventure en cuisine, là où les plus belles créations se produisent, et où les plus  inexplicables produits aussi.

Aujourd’hui, place à la tradition. J’ai préparé un plat traditionnel que vous connaissez sûrement sous le nom de :  » Crêpe aux milles trous ». Eh oui, le fameux Beghrir est à l’honneur aujourd’hui. Le début Lire la suite

Ça commence !

Voilà ! Je me suis décidé à créer un blog. Enfin un endroit où publier ce qui me passionne ! Ce que j’aime, ce que j’ai comme passions, ce que je peux montrer aux gens. Je partage avec mes amis et mon entourage proche mes sujets d’intérêts, et je pensais souvent à élargir ce cercle à travers un blog ou une page où je publierais régulièrement, et me voilà en train d’accomplir une de mes plus grandes déterminations qui se traduisent par ce site, visant non seulement le sharing, mais aussi la ponctualité et la régularité. J’espère que je serai à la hauteur de moi-même à l’égard des mes buts visés, et que je pourrai perdurer cette boîte de Pandore pour qu’elle dure longtemps, et qu’elle partage le plus. Lire la suite